Monde Musique et mode

Céline Dion accusée de satanisme par un prêtre

Publié le mercredi 5 décembre 2018, par Gabinho

Décidément, sa nouvelle ligne de vêtements « Celinununu » n’est pas de nature à lui épargner certaines critiques. C’est ce que l’on peut constater suite aux critiques formulées par le père John Esseff. Ce dernier accuse la célèbre chanteuse canadienne, Céline Dion, de satanisme et ceci du fait des vêtements unisexes, contenus dans sa nouvelle ligne de vêtements et qui sont destinés aux enfants de moins de 14 ans.

Se fonde-t-il sur la vidéo d’une durée de 1mn30 montrant Céline Dion qui “pénètre de force dans une nurserie. Une poudre magique lui permet d’effacer les vêtements roses et bleus des nouveau-nés et de les remplacer par des vêtements unisexes noirs et blancs. Un des pulls est siglé « NEW ORDER »”, rendue public au lancement de cette ligne de vêtements ou non ? C’est la grande interrogation, mais pour ce que l’on sait, le père John Esseff, croit savoir que ces vêtements “non genrés” ne sont point le fruit du hasard. Mieux, ce sont, toujours d’après lui, des vêtements qui répondent à un ordre satanique. Ceci, surtout du fait que Dieu a créé deux genres (masculin et féminin, ndlr), et que ce troisième genre “unisexe” dont la ligne de vêtements de Céline Dion est porteur n’est pas de Dieu.

« Je suis convaincu que la façon dont cette affaire de genres s’est diffusée est satanique. Il y en a seulement deux que Dieu a faits ».

On peut donc dire que le père Esseff est suivi dans ses accusations puisque, à sa suite, Patti Amstrong, journaliste du National Catholic Register juge que « La ligne de Nununu en elle-même est très dérangeante et comprend étrangement beaucoup d’éléments identiques à celle censée être le fruit de la collaboration avec Céline Dion. On a l’impression qu’ils ont récupéré quelques idées passées et juste collé son nom dessus ». Aussi, poursuit cette journaliste, « les postures des enfants dans le catalogue sont bizarres. Un des modèles est maquillé avec un visage de squelette ».

En tout cas, Patti Amstrong ne fait que conforter le prélat dans ses positions accusatrices selon lesquelles, « Tout cela est fait pour l’argent, et il y a de la division qui s’ensuit : ce sont là les marques du démon ».

A noter que cette nouvelle ligne de vêtements, “Célinununu”, a été enfantée par une collaboration Céline Dion-Nununu, la marque Israélienne.
T228

N.B : Billet de blogue d’Augustin Hamilton (Campagne Québec-Vie) Photo : capture d’écran d’une vidéo publicitaire de Céline Dion