Infos Togo Conseil des ministres à Tabligbo

Ce que la Fédération Yoto de la CDPA ne comprend pas

Publié le mercredi 13 février 2019, par

Depuis ce mercredi matin, les ministres du gouvernement Klassou et le Chef de l’Etat togolais, Faure Gnassingbé ont mis le cap sur la cité minière de Tabligbo où est délocalisé le tradionnel et hebdomadaire Conseil des ministres. Mais seulement que cette organisation ne semble pas être bien appréciée par la Fédération Yoto de la CDPA (Convention Démocratique des Peuples Africains), parti de l’opposition et membre de la Coalition des 14. Dans un communiqué, cette fédération de la CDPA fustige les dépenses induites par cette organisation et ""invite la population de Yoto à manifester son mécontentement en refusant l’invitation du préfet d’accueillir ce gouvernement qui n’hésite pas à jeter par la fenêtre les fonds publics pour son confort d’une journée, plutôt que de les dépenser pour le bien-être des contribuables"". Avait-elle été suivie ou non ? Seules les images nous situeront.

COMMUNIQUE DE LA CDPA FEDERATION DE YOTO

La Cdpa, fédération Yoto a appris par une note du préfet de la préfecture que la population est invitée à accueillir le Chef de l’État qui sera à Tabligbo pour prendre part, ce mercredi 13 février 2019, à un conseil des ministres, au stade de Zébé.

A cet effet, une tente climatisée est dressée sur le terrain municipal.

La fédération Cdpa de Yoto, tout en appréciant le principe d’un conseil des ministres tournant, question d’attirer l’attention sur le déséquilibre flagrant entre Lomé, la capitale et les villes chef-lieu de préfectures, ne comprend cependant pas pourquoi une telle assise doit occasionner autant de frais ; notamment pour le transport et l’implantation de cette tente climatisée et le mobilier y afférent pour une simple réunion des ministres de la République.

Ce lieu choisi pour ce conseil des ministres et les dispositions prises pour sa tenue, témoignent du niveau des équipements de Tabligbo, ville pourtant située dans une préfecture qui abrite deux grandes cimenteries.

Au demeurant, dans l’optique de cette assise, une telle somme gaspillée pour une simple réunion d’un jour, aurait valablement servi à réhabiliter la salle de réunion de conseil de préfecture ou celle accueillant les assises du conseil municipal.

Par ces temps où l’immense majorité de la population de Yoto vit dans un dénuement total, la fédération Cdpa de Yoto condamne ces dépenses inutiles. Elle invite la population de Yoto à manifester son mécontentement en refusant l’invitation du préfet d’accueillir ce gouvernement qui n’hésite pas à jeter par la fenêtre les fonds publics pour son confort d’une journée, plutôt que de les dépenser pour le bien-être des contribuables.

Fait à Tabligbo, le 12 février 2019

Le secrétaire fédéral