Infos Togo Situation sociopolitique

Ce que l’UGSL attend des protagonistes du dialogue

Publié le lundi 9 avril 2018, par

L’Union générale des syndicats libres (UGSL) a fait ce lundi sa toute première sortie pour se prononcer sur la situation sociopolitique du Togo. Une des cinq centrales animant la vie syndicale au Togo, cette organisation syndicale a donné la raison pour laquelle elle a tardé à se prononcer sur cette crise alors que ses membres subissent depuis des mois les conséquences de la crise.

« A l’UGSL, nous avons des travailleurs de toutes les sensibilités. Pour donc se prononcer sur la crise, il faut savoir bien observer, bien écouter et bien analyser la situation avant toute sortie car la réaction rapide peut provoquer le contraire de ce que nous voulons »

L’UGSL regrette que malgré les concessions faites de part et d’autres dans le cadre de ce dialogue, il subsiste encore des blocages. Dans ce sens, que le Togo a frôlé le pire avec tout ce qui s’est passé depuis le 19 aout 2017. « Mais Dieu merci que la République est toujours debout », se sont-ils félicités.

Pour cela, « nous devons consolider la quiétude pour permettre à chacun de vaquer librement à ses occupations, notamment les travailleurs que nous défendons ».

Ce syndicat a alors invité les acteurs de la société civile et les acteurs politiques au respect de tout engagement pris pour la bonne tenue des discussions au cours du dialogue.

T228

Déclaration de l’UGSL relative à la situation sociopolitique du Togo

L’union générale des syndicats libres (UGSL) observe avec consternation que depuis plus de 7 mois, la crise sociopolitique s’est exacerbée et marquée par un front social en ébullition et une tension politique qui règne dans le pays.

L’union générale des syndicats libres (UGSL) observe également avec inquiétude que malgré les concessions faites de part et d’autre dans le cadre des préparatifs et des premières séances de ce dialogue ouvert depuis le 19 février 2018 avec la facilitation des autorités ghanéennes, il subsiste encore des blocages

En conséquence, l’UGSL voudrait, tout comme la coordination du système des nations-unies, la délégation de l’union européenne et les différentes ambassades, exhorter la classe politique au dépassement des positions de principes afin d’offrir un espoir au peuple Togolais.

Un dialogue réussi permettra la relance des activités socioéconomiques et la sortie de la crise actuelle qui a des répercussions négatives sur le pouvoir d’achat des travailleurs.

C’est pourquoi l’UGSL, en sa qualité de défenseur des droits matériels et moraux des travailleurs, préconise dans l’intérêt de toute la nation togolaise, la poursuite et l’aboutissement heureux du dialogue politique en cours. Elle invite les organisations syndicales à éviter, dans leur lutte, tous les excès préjudiciables aux intérêts des travailleurs et au succès du dialogue.

Elle encourage et soutient les autorités ghanéennes tout en invitant les protagonistes au respect des engagements pris dans le cadre de ce dialogue.

Fait à Lomé le 09 avril 2018