Infos Togo Arrestation des membres de Nubuéké

Ce que l’on reproche à Bob Atikpo interpellé mardi dernier

Publié le jeudi 25 janvier 2018, par

On en sait finalement un peu plus sur les chefs d’accusation sur lesquels est fondée l’interpellation de l’activiste et membre du Mouvement Nubuéké le mardi 23 Janvier dernier à Kpalimé.

Transféré depuis hier mercredi à la prison civile de Lomé, on reproche à Bob Atikpo, coordonnateur du mouvement citoyen NUBUEKE à Kpalimé la diffamation et le partage de fausses informations. En fait, d’après certaines sources judiciaires, il aurait fait la promotion d’une caricature sur laquelle, le ministre de la Sécurité et de la Protection Civile, Yark Damehame est présenté comme un monstre avec de longues dents. Aussi, énumère-t-on l’affaire de la présence ou non du président de la Cour Constitutionnelle Aboudou Assouma, à une marche du parti UNIR. Bob Atikpo, selon les accusations, aurait présenté l’homme sur les images comme étant M. Assouma.
Ce sont là donc des faits qui lui seraient reprochés.

Il nous souvient que déjà mardi, le Mouvement Nubuéké et d’autres organisations de défense des droits de l’Homme, sont montés au créneau pour dénoncer cette arrestation qui vient s’ajouter à celles de deux autres membres du même mouvement et qui sont en détentions depuis plusieurs mois à la prison civile de Lomé. Ils y voient une opération de décapitation en cours d’exécution et ont réclamé une libération de ces derniers.
T228