Infos Togo LIBRE OPINION

CE QU’IL FAUT POUR RENDRE POSSIBLE L’ALTERNANCE EN 2020 AU TOGO

Publié le jeudi 30 mai 2019, par Gabinho

On peut douter de l’existence de l’or, du diamant au Togo mais on ne peut jamais douter de l’existence de la fraude électorale au Togo. Et face à cette réalité, l’opposition togolaise doit créér les chances de remporter les élections présidentielles de 2020. Ceci passera par un *sacrifice*. Il ne faut pas attendre 2020 avant de penser à comment créer les conditions pour la victoire. Il est clair que les présidentielles de 2020 seront organisées dans les mêmes conditions des élections législatives et locales c’est à dire sans réformes électorales mais ce n’est pas une raison de rester les bras croisés. *Mais à l’analyse actuelle de la situation politique au sein de l’opposition togolaise je crains que ceux que nous considérons comme poids lourds de l’opposition hypothéqueraient de part leurs feuilletons de division et des attaques sans merci les chances d’une victoire du peuple en 2020*. Même si le scrutin est à deux tours, il faut que toutes les forces démocratiques choisissent un candidat unique déjà au premier tour. Pour cela, celui ci doit être un *candidat neutre rassembleur*. C’est pour avoir une meilleure chance pour l’avènement politique au Togo en 2020. Il aura certainement fraude électorale mais il faut oser, créer cette chance. L’opposition togolaise, la société civile ainsi que la diaspora sont contraintes de faire ce *sacrifice consensuel* pour sauver ce peuple. *C’est le moment de tester la sincérité de tous ces partis politiques qui disent qu’ils agissent dans l’intérêt du peuple*.

Ce peuple a trop souffert. Le choix de ce candidat unique neutre rassembleur est d’abord l’économie de dépenses électorales. L’union fait la force ! Toutes les énergies seront réunies au tour de ce monsieur avec un bon service de communication et un directeur de campagne rassembleur. Une démarche minutieuse pour ce choix salutaire doit se faire déjà au lendemain des locales dont les résultats sont connus d’avance. Ce candidat unique neutre rassembleur ne viendra pas faire un mandat s’il est élu. Ce sera un *candidat transitionnel* qui viendra organiser une élection transparente historique. Tout doit être planifié avant son élection. Ce schéma c’est pour baliser la voie à l’arrivée des politiques au pouvoir. C’est la seule condition pour l’alternance au Togo en 2020 vue la haine entre les *armanguedons* et les *dartagnons* de l’opposition. S’il faut choisir le candidat unique au deuxième tour celui qui sera troisième peut s’abstenir des consignes de votes au deuxième tour pour raison de jalousie et d’envie. Il pourrait dire qu’il a été triché et pour cette raison il ne donnera pas des consignes de votes. Ne soyez même pas surpris de voir certains opposants soutenir carrément le *diable bleu* au deuxième tour. C’est ce qu’on appelle en journalisme *coup de théâtre*.

Celui qui osera réunir aujourd’hui les leaders de l’opposition togolaise dans une salle pour leur dire de choisir entre eux le candidat unique de l’opposition pour les présidentielles de 2020 doit d’abord fouiller cette salle pour voir si un gourdin et une machette ne sont pas égarés quelques part.

*L’atmosphère actuelle au sein de l’opposition togolaise ne garantit pas une victoire du peuple en 2020*. Donc il faut forcer les choses ! Il faut mettre la pression pour le choix d’un candidat unique neutre rassembleur. *Cet homme ne doit pas être ex-membre de la C14 ou membre de C7 ni d’un bébé rénové*. Voilà pourquoi je mets l’accent sur *neutre-rassembleur*. Je ne cesserai jamais de le dire, je ne suis plus dans la logique d’aller aujourd’hui dans l’isoloir voter un seul parti et revenir espérer qu’il soit proclamé vainqueur sachant que son adversaire est un lionel Messi en fraude électorale. En principe si les élections sont transparentes UNIR ne passera jamais au deuxième tour. C’est parce que nous lui connaissons le don de fraude électorale qu’il faut créer les chances ou les conditions pour les amoindrir. Ce sera des élections à deux tours mais les requins bleus peuvent gagner à la spartacus déjà au premier ( 51%). Selon les informations plus de 10 candidats indépendants s’annoncent pour ces présidentielles de 2020. Ce sont des alliés aux requins bleus pour l’émiettement des voix de l’opposition. Toutes les forces démocratiques doivent être conscientes de la nécessité d’alternance en 2020 au Togo. *La victoire du peuple pour les élections présidentielles de 2020 passera aussi par l’engagement sans faille de la jeunesse togolaise*. Le plus tôt sera le mieux. Je ne suis pas le seul à proposer ce schéma de candidat unique neutre rassembleur. Il y a des partis politiques et observateurs qui m’ont devancé. Mais en tant que journaliste, analyste et chroniqueur humoristique je trouve que cette proposition est une meilleure démarche pour l’alternance en 2020. S’il y a quelque chose de difficile que Liverpool n’a jamais réussi contre barca c’est parce qu’il ne l’a jamais essayé.

RÉMINHO N.