Infos Togo Fêtes de fin d’année sous Couvre-feu à cause de la Covid-19

Ce pasteur fustige la mise des Églises, night-clubs et bars dans le même panier !

Publié le dimanche 20 décembre 2020, par Gabinho

Il n’est pas du tout d’accord avec la Coordination Nationale de la Riposte contre la Covid-119 et le gouvernement quant aux décisions prises pour la période du 20 Décembre 2020 au 03 Janvier 2021, en vue de prévenir contre la propagation de la pandémie au Coronavirus à travers le Togo. Furieux, le pasteur Edoh Komi, puisque c’est de lui qu’il s’agit, l’est compte tenu du fait qu’on en vienne à mettre finalement les Églises dont il n’a de cesse réclamé la réouverture totale, et les bars et night-clubs, dans le même panier. Le Maire adjoint de la Commune de Golfe 2 voit également venir une sorte de persécution déguisée contre ces lieux de culte restés fermés dans le Grand Lomé, et demande « de ne pas trop polir l’image de Coronavirus comme s’il est de la nationalité Togolaise ».

RÉACTION DU MMLK SUITE AUX MESURES DE COUVRE FEU.
À
La Coordination Nationale de Riposte au COVID 19
Mesdames, Messieurs les membres,
LE LIEN SPIRITUEL ENTRE LE 31 DÉCEMBRE ET LE 1ER JANVIER EST TROP FORT POUR ÊTRE BANALISÉ.
POURQUOI LE CULTE EST CÉLÉBRÉ UNE SEULE FOIS PAR SEMAINE ?
Avec l’interdiction de consommer les boissons sur place et la fermeture des NIGHT-CLUBS ET DES DANCING BARS, LE COUVRE FEU EST IL ENCORE NÉCESSAIRE ?
Nous voudrions vous féliciter pour les efforts louables que vous avez déployés avec toute l’équipe de la Coordination depuis le 1er cas au Coronavirus jusqu’à nos jours faisant de notre pays le moins touché en Afrique par la pandémie. Ces probants et concluants résultats sont à votre actif par rapport aux décisions prises en la matière même si certaines sont souvent contestées.
Il est vrai que les cas flambent dans le Grand Lomé mais les lieux de culte n’en sont pas les causes et cela me permet d’évoquer la situation par rapport aux décisions annoncées à la fin de cette année notamment les deux dernières semaines jusqu’au début de la nouvelle année 2021.
Il s’agit du fameux couvre-feu qui va empêcher les croyants de rentrer dans la prochaine année sans la FERVEUR HABITUELLE DE PRIÈRES DANS LES LIEUX DE CULTE.
Pourquoi le réveillon du 31 décembre ne peut-il pas aller jusqu’à 1heure du matin du 1er janvier 2021 ? Alors que les lieux de plaisir et de distraction sont déjà fermés ?
CORONAVIRUS N’EST PAS PLUS PUISSANT QUE LE CRÉATEUR DU CIEL ET DE LA TERRE

Depuis l’ouverture progressive des lieux de culte, il n’a jamais été question de détection de cas (contacts, suspects, contaminés) au sein de la masse des croyants. À ce sujet, un SATISFECIT est délivré au corps religieux qui a prouvé sa maturité et sa Responsabilité par rapport au respect des mesures barrières. Du coup, les autres lieux de culte DOIVENT OUVRIR LEURS PORTES au nom de l’égalité de tous devant la loi.

POURQUOI LE CULTE EST CÉLÉBRÉ UNE SEULE FOIS PAR SEMAINE ?

Nous voyons ici une exagération des mesures restrictives portant gravement atteinte à la liberté de religion même si nous sommes conscients que nous sommes dans une période de crise sanitaire avec des mesures exceptionnelles. A cette allure, on n’est pas loin d’une forme DÉGUISÉE DE PERSÉCUTION contre les lieux de culte dans le GRAND LOMÉ et nous ne sommes pas d’accord. Nous vous demandons de ne pas trop POLIR OU SOIGNER L’IMAGE DE CORONAVIRUS COMME S’IL est de la nationalité Togolaise.

Pour le MMLK, l’ouverture de tous les lieux de culte est Plutôt une SOLUTION À LA PANDÉMIE et non une CAUSE DE PROPAGATION. Pour l’amour de Dieu et pour davantage de bénédictions sur le TOGO, prière permettre à tous les croyants d’élever leurs VOIX pour d’intenses prières et supplications à Dieu pour que le fléau de Coronavirus soit totalement éradiqué au moment où nous serons entrain de finir les dernières minutes de la ténébreuse année 2020 pour la lumineuse et gracieuse nouvelle année 2021.

20 / 12 / 2020

Pasteur Edoh komi/ la voix des sans voix.