Infos Togo

Cap sur une production de 90 mille tonnes de poissons

Publié le samedi 14 avril 2018, par Gabinho

Sur un besoin de consommation locale de 90.000 tonnes de poissons, le Togo ne produit qu’un tiers, soit 30.000 tonnes. Pour combler le gap des 60 mille tonnes importés, une recette est enfin trouvée.

Le gouvernement et divers spécialistes pensent qu’il faut valoriser l’aquaculture en travaillant notamment sur les semences, sur l’aliment et la sante des poissons.

En décembre 2017, le chef de l’Etat, Faure Gnassingbé a même posé la première pierre de l’Institut de Formation pour l’Agro Développement (IFAD) d’Elavagon (préfecture de l’Est-Mono) consacré à la formation à l’aquaculture au Togo.

En début d’octobre 2018, l’institut va ouvrir avec une sa filière aquacole en faveur des apprenants qui à la fin, seront des entrepreneurs et développer leur business dans le domaine.

La réussite du projet nécessite avant tout de l’expertise pointue et la première initiative, émane de Benoit Verdenal, proviseur au lycée saint Christophe de France, en séjour à Lomé pour coacher les acteurs aquacoles.

Une session de renforcement de capacités a débuté cette semaine au centre de formation de l’Institut togolais de recherche agronomique (ITRA) à Agbodrafo (préfecture des Lacs).

Les participants sont renseignés sur plusieurs variétés de géniteurs qui peuvent produire un très bon rendement. Des alevins géniteurs seront même mis à leur disposition à la fin de la session pour booster leur production.

« Nous sommes venus partager nos 18 années d’expériences avec les acteurs togolais », souligne M. Verdenal.

Le Lycée Saint Christophe est une école d’enseignement privé spécialisé dans l’aquaculture. Il forme aux métiers de l’aquaculture depuis 1977 et à ceux de la gestion de la nature depuis 1982. Une très longue expérience qui va aider le Togo à réussir ses ambitions.

Agridigital.net