Infos Togo Projet Mi Za Miadé Nu

C’est parti pour 5 jours d’incitation des Togolais à la consommation des produits locaux !

Publié le mardi 17 décembre 2019, par Gabinho

Projet de sensibilisation des Togolais à la consommation des produits locaux, le projet Mi Za Miadé Nu de l’ACES Afrique (Association Culturelle pour l’Education et le Social en Afrique), appuyé par le Réseau des jeunes entrepreneurs du Togo avec l’appui du ministère en charge de l’Agriculture à travers le PASA (Projet d’appui au secteur agricole) et la DFV (Direction de filières végétales), a démarré ce jour au marché de Cacavéli dans la banlieue nord de Lomé. Durant cinq jours, le président de l’ACES Afrique, Kounke Ekué Hola Wisdom alias Kaprola Wisdom et ses camardes auront à sillonner des marchés de Lomé et ses périphéries avec un seul message important, inciter les Togolais à faire confiances aux entrepreneurs togolais et aux produits locaux en les consommant, surtout en cette période de fêtes de fin d’année.

On peut déjà dire qu’ils participent ainsi de leur côté à l’axe 2 du PND (Plan national de développement) consacré à la promotion de la consommation locale. Ainsi, ils auront à faire connaitre au public, la diversité des produits localement transformés afin de valoriser leurs richesses.

Comme activités, il est prévu au cours de ces 5 jours d’exposition, des séances de sensibilisation et d’animation culturelle à l’endroit des femmes des marchés sélectionnés sur le concept du « consommer local » le tout dans un espace d’exposition et de dégustation des différents produits des jeunes entrepreneurs togolais.

Se confiant à votre journal en ligne quelques jours avant le démarrage de ce projet, Kaporal Wisdom indiquait « les produits togolais n’ont rien à envier aux produits importés que nous ne savons pas et nous ne pouvons pas juger de la qualité, parce qu’ils sont en boite de conserve, on te dit « tomate concentrée ». Mais est-ce que cela veut dire que réellement c’est à base de tomate ? On ne sait pas parce qu’on ne peut pas vérifier nous parce que oui, voilà c’est embouteillé depuis quelques années et que le triste constat, on peut changer la date d’expiration et vendre des produits périmés sur le marché. Donc, je crois qu’en termes de qualité, les produits made in Togo n’ont rien à envier à ces produits qui viennent de l’étranger ».

Après le marché de Cacavéli ce mardi, ACES Afrique et ses partenaires s’ébranleront vers les marchés d’Agoè, de Hédranawoé, d’Assigamé et d’Adidogomé.

T228