Infos Togo La C14 réclame toujours l’arrêt du processus électoral

Brigitte Adjamagbo-Johnson : « Même si la CENI ne se réunit pas, les travaux continuent »

Publié le vendredi 20 juillet 2018, par

Ils étaient face au Commissaire en charge de la paix et de la sécurité de la CEDEAO, Général Francis Béhanzin, hier jeudi à Lomé. Les responsables de la Coalition des 14 ont fait connaitre à celui-ci leurs positions et préoccupations sur les points déjà discutés lors du dernier round du dialogue intertogolais le 27 Juin 2018.

Outre les préoccupations sur la libération des détenus politiques, dont « par décret présidentiel N°2018-121/PR du 16 juillet 2018, sept (07) dans les prisons civiles de Lomé et de Kpalimé reconnus par la justice coupables de diverses infractions commises lors des dernières manifestations politiques et condamnées selon les lois en vigueur, ont bénéficié d’une réduction de peine » et « douze (12) autres détenus de la prison civile de Mango ont bénéficié d’une liberté provisoire », cette semaine, l’autre sujet de préoccupation de la C14 était la suspension du processus électoral.

D’après la Coordinatrice de la coalition et Secrétaire général de la CDPA, Brigitte Kafui Adjamagbo-Johnson, « le constat que nous avons fait en la matière, c’est que même si la CENI ne se réunit pas, les travaux continuent. Donc nous avons demandé que ça s’arrête toute de suite ».

Les parties selon ce que l’on a appris n’ont pas du tout abordé les sujets de fond durant ces consultations qui sonnent comme las dernières avant la sortie de la feuille de route de la CEDEAO.
T228