Infos Togo Répression sanglante des manifestations de Samedi dernier / Devant le groupe des 5

Boukpessi accuse la C14

Publié le mercredi 12 décembre 2018, par

Pour expliquer ou apporter des éléments d’informations sur les douloureux évènements du Samedi 08 et du Lundi 10 Décembre derniers, ayant occasionné 4 morts plusieurs blessés, aux ambassadeurs du groupe des 5 (G5) accrédités au Togo, trois membres du gouvernement Klassou, à savoir les ministres de la Sécurité Yark Damehame, de l’Administration territoriale, Payadowa Boukpessi et de la Justice, Pius Agbétomey, ont rencontré ces derniers hier mardi à Lomé.

Outre Yark Damehame qui comme dans son exercice de sémiologie de l’image de Lundi sur les plateaux de la télévision nationale TVT, est revenu sur comment les choses se sont passés, et Pius Agbétomey, sur les arrestations et les poursuites judiciaires qu’il pourrait y avoir, le ministre Boukpessi, s’est évertué à charger la Coalition des 14.

D’un extrait de l’intervention de ce dernier, on en retient qu’il a déploré qu’ils ont clairement conseillé aux responsables de la C14 « de tout faire pour éviter des troubles à l’ordre public en cette période, mais hélas, ils n’ont pas voulu s’exécuter violant ainsi les textes qui encadrent l’exercice des libertés publiques en période électorale ». Comme quoi, c’est le fait d’avoir violé les textes sur l’exercice des libertés publiques qui a conduit à ces quatre décès par balles.

Il ressort également de cet exercice que 33 autres manifestants ont été interpellés.
T228