Infos Togo Lutte pour l’alternance au Togo / Après Gilchrist, Fabre, Tikpi…

Boko, le prochain Messie des Togolais ?

Publié le lundi 25 mars 2019, par

Après 14 ans d’exil, l’ancien ministre de l’Intérieur, François Akila Esso Boko rentre à Lomé ce jeudi 28 Mars 2019. Si d’aucuns le voient déjà en lice pour la présidentielle de 2020, M. Boko, dans une interview accordée à nos confrères de Rfi, pense qu’ « il est trop tôt pour que je me prononce sur cette question » ne s’interdit rien. Toutefois, poursuit-il, « quand il s’agit de servir mon pays, je ne m’interdirai rien. Servir mon pays est plus honorifique tout autre confort imaginaire. Je veux aider ce pays à sortir du statu quo dans lequel il s’est englué depuis des décennies. J’estime que jusqu’à présent, je n’ai pas suffisamment rendu à ce pays ce qu’il m’a donné ».

Déjà, l’ancien ministre de l’Intérieur, mesure l’enjeu de la présidentielle de 2020. « L’enjeu majeur du prochain scrutin est de sortir des antagonismes stériles, des postures, l’une de conversation vaille que vaille du pouvoir, et l’autre d’opposition trop idéologique pour être stratégique. Donc mon pays a vraiment besoin de normalité politique », a-t-il affirmé.

De par ces maux, et vu la fièvre que suscite le débat sur ce retour d’Akila Esso Boko au Togo, et les différentes étapes de l’histoire politique mouvementée du Togo, on peut se demander si après Gilchrist Olympio, Jean-Pierre Fabre et Tikpi Atchadam, M. Boko, dont le retour est très soutenu par l’association Engagement pour un Avenir Apaisé au Togo de Dani Ayida, le prochain messie attendu par les Togolais en lutte pour une alternance. En tout cas, seule la suite nous situera…
T228