Afrique Diplomatie

Bill Gates : « Aider l’Afrique est une obligation morale et stratégique »

Publié le mercredi 3 octobre 2018, par Gabinho

Contrôle des naissances, lutte contre la pauvreté, éducation, politique africaine de Donald Trump... Le milliardaire américain revient pour Jeune Afrique sur les activités de la Fondation Bill et Melinda Gates qu’il copréside et livre son regard sur l’évolution du continent.

Le 25 septembre, à quelques centaines de mètres de la tribune de l’ONU, où se succédaient les présidents du monde entier, Bill Gates présentait le deuxième rapport de sa fondation, présente dans 45 pays en Afrique.

Le deuxième homme le plus riche du monde et sa femme, Melinda, lancent un cri d’alerte face au manque de progrès sur le continent en matière de santé, d’éducation et de lutte contre la pauvreté.

Jeune Afrique : Le rapport de votre fondation a été présenté en pleine assemblée générale de l’ONU. Une manière d’alerter les dirigeants ?

Bill Gates : L’Afrique a fait d’immenses progrès mais reste le continent où les très pauvres sont les plus nombreux. Et rien n’indique que leur nombre va baisser, au contraire. Il y a urgence à mieux agir. Pourquoi, en Tanzanie et en Éthiopie, le système de santé fonctionne bien alors qu’au Nigeria et en RD Congo il y a encore d’immenses difficultés ? Nous voulions mettre ces questions sous les feux des projecteurs.
Jeuneafrique.com