Infos Togo 1er Mai au Togo / Doléances des Travailleurs

Bawara promet l’ouverture dans 15 jours de discussions et négociations avec les Centrales syndicales

Publié le mercredi 2 mai 2018, par

Fidèle au cérémonial des 1er Mai, la Coordination des Centrales Syndicales du Togo a transmis un cahier de doléances des travailleurs togolais au gouvernement au terme du traditionnel défilé. Outre ce cahier de charge et en marge de cet acte posé par la CCST, la STT pour sa part, a fait cavalier seule en organisant un défilé en noir pour manifester sa désapprobation vis-à-vis du mépris opposé à sa plateforme revendicative par le gouvernement. Une plateforme comportant entre autres revendications, la révision de la valeur indiciaire et le retour du paiement de primes de départ à la retraite.

En tout cas, aux doléances de la CCST et de la STT, le gouvernement togolais ne s’est pas montré muet ou avare en réponse.

Par la voix du ministre de la Fonction publique, du Travail et de la Réforme Administrative, Gilbert Bawara, l’exécutif dit comprendre qu’en ""jetant un regard sur les mois qui viennent de s’écouler, il est évident que les défis et les difficultés n’ont pas manqué, particulièrement dans les secteurs de l’éducation, de la santé, de l’administration générale qui n’ont cessé d’être confrontés ces derniers temps à des agitations et des mouvements sociaux"". Mais, se réjouit-il de ce que ""des lueurs d’espoir et des signaux d’optimismes commencent à faire jour, comme en témoigne la signature, il y a à peine deux semaines, du Protocole d’Accord relatif au secteur de l’éducation et la mise en place d’un groupe de travail sur celui de la santé"". Il s’agit d’après M. Bawara d’ ""un jalon important dans les efforts et le processus visant à promouvoir un climat d’apaisement et de sérénité"" dans ces secteurs cruciaux de la vie nationale.

A toutes ces sollicitations de la part des centrales syndicales, une seule réponse : ""les semaines et les mois qui s’ouvrent devant nous seront une période et des moments de dialogue et de concertation intenses et soutenus afin de rechercher des solutions pragmatiques et durables aux principaux défis et doléances portés par les partenaires sociaux, tantôt à travers des mesures pratiques et concrètes tantôt à trvers des réformes structurelles et profondes"". Et d’ajouter enfin que, ""c’est dans cet esprit que nous lancerons solidement, dans les quinze prochains jours, des discussions et négociations avec les centrales syndicales afin d’examiner leurs plateformes de revendications"".

On ose espérer que cette promesse du ministre en charge de la Fonction publique sera traduite dans les faits pour que des solutions concrètes soient trouvées aux revendications des travailleurs et pour le grand bonheur des usagers des services publics.
T228