Infos Togo Revendications des fonctionnaires du ministère de la Fonction publique

Bawara appelle à ""l’esprit de sacerdoce""

Publié le lundi 9 avril 2018, par

Amélioration du cadre de travail par la construction de nouveaux locaux, l’octroi de primes de rendement et le paiement d’un 13ème mois, telles sont les revendications formulées par les travailleurs du ministère de la Fonction publique, réunis au sein du SYNAMFOP, depuis des mois et dont la non satisfaction a conduit à plusieurs mouvements de cessation de travail aussi bien en 2017 qu’en 2018.

Hier sur les plateaux de la télévision nationale TVT, le ministre de la Fonction publique, du Travail et des réformes administratives, Gilbert Bawara est revenu sur la situation au sein de son ministère qui a conduit lors d’un dernier mouvement d’humeur, ses collaborateurs à comme le disaient-ils, ""rapatrier"" des dossiers d’avancement des travailleurs de la fonction publique qui leur est soumis pour traitement.

Pour le ministre Bawara qui a donné des informations précisent sur les démarches entreprises pour trouver une solution à la question du cadre de travail avec la location disait-il d’un bâtiment et aussi d’autres dispositions en cours, il a convié ses collègues de ce ministère à s’éviter de faire croire que les tâches d’avancement et autres qui leurs sont demandées de sont pas de leurs prérogatives en tant que fonctionnaire, pour en réclamer certaines primes qui ne cadrent pas. Il en est de même pour la question d’un 13ème mois, qui d’après ne cadre pas vraiment avec la fonction publique mais plutôt le privé où ces genres de prime sont parfois payés.

S’il n’a pas dit que rien ne sera fait par le gouvernement dans la mesure de ses moyens pour répondre aux revendications sur la table, M. Bawara a toutefois encouragé les uns et les autres à un sens élevé de responsabilité et à cultiver un ""esprit de sacerdoce"". C’est-à-dire, ""à servir que de se servir"", en évitant d’opposer les départements ministériels au travers de certaines comparaisons.
T228