Infos Togo Infection meurtrière à la Peste porcine africaine à Assahoun

Bataka sonne l’alerte et annonce des mesures rigoureuses dont un vide sanitaire de 6 mois, pour éradiquer le mal

Publié le dimanche 10 mai 2020, par Gabinho

Par son arrêté N°073/20 en date de ce 08 Mai 2020, le ministre de l’Agriculture de la production animale et halieutique, Noël Koutéra Bataka, sonne l’alerte à l’infection de peste porcine africaine.

Selon le document, « une infection meurtrière des porcs s’est déclarée depuis le 18 Avril 2020 dans un élevage basé le canton d’Assahoun (Préfecture de l’Avé) » et « les analyses au laboratoire central vétérinaire de Lomé ont confirmé la présence du virus de la peste porcine africaine (PPA) dans ledit élevage, causant la mort de 44 porcs sur un effectif total recensé de 103 têtes dans cet élevage ».

Dans la foulée de cette alerte sonnée par le membre du gouvernement en charge du portefeuille de l’élevage, des mesures sont annoncées. Parmi ces mesures, on retient, « l’abattage et la destruction de tous les porcs résiduels ainsi que les produits dérivés dans toutes les exploitations porcines environnantes du foyer dans le canton d’Assahoun (Préfecture de l’Avé), la désinfection et un vide sanitaire de six mois » et « l’interdiction de mouvements des porcs, de leurs produits dérivés ainsi que le matériel d’élevage et des aliments pour animaux dans la zone d’infection pour une période de six mois ».

Cette décision préventive ne serait sans accompagnement des éleveurs frappés. Si l’arrêté informe que « la reprise de l’élevage dans ces localités se fera après la mise en place de porcs sentinelles et sur autorisation du Ministre de l’Agriculture de la production animale et halieutique », il indique également qu’ « une indemnisation sera accordée aux éleveurs dont les animaux seront abattus et détruits par les services vétérinaires, selon la grille d’indemnisation en vigueur au Togo ».

T228