Infos Togo Crise politique au Togo

Aux accusations de « Jihadisme » du pouvoir, Kampatibe oppose celles de « voleurs »

Publié le mardi 23 janvier 2018, par

La crise politique au Togo n’est pas prête de quitter la Une des médias dans les jours et semaines à venir. C’est ce que l’on pourrait penser à suivre son évolution. Alors que la semaine dernière, le ministre de l’Agriculture, le Colonel Ouro-Koura Agadazi, s’est aussi invité au débat en confirmant les accusations de Jihadisme opposées au PNP par le gouvernement, ce matin, c’est le Conseiller au président du parti politique de l’opposition ADDI (Alliance des Démocrates pour le Développement Intégral) qui répond à toutes ces accusations venant de l’opposition, François Nagbandja Kampatibe.

Invité de nos confrères de Nana Fm, ce mardi matin, le député ADDI, oppose à ces accusations celles de voleur. « Ce sont eux (les gouvernants, ndlr) les voleurs qui veulent crier au voleur ; la majorité des Togolais silencieux est aux côtés de l’opposition. Si on organise des élections réellement transparentes, n’importe quel candidat de l’opposition va battre celui du pouvoir », assène-t-il. Il accuse dans le même prolongement le pouvoir de Faure Gnassingbé de « pouvoir machiavélique et diabolique ». « C’est machiavélique de diaboliser, ou de traiter de djihadiste un parti politique comme le PNP. Le PNP est un parti comme les autres. Le pouvoir voulait détruire le PNP », assure M. Kampatibe.

Il a dès lors appelé les Togolais à prier de toutes leurs forces pour que « quelque chose comme Boko Haram, ou ce qui se passe à Mali ne se produise au Togo ».

Evoquant la lutte politique que mène actuellement les 14 partis politiques de l’opposition, il a reconnu qu’ « une union seule ne suffit pas à faire revenir la Constitution de 1992 » et qu’il faut « le soutien de la population derrière » pour obtenir le retour à la Constitution de 1992 et faire aboutir cette lutte. Et pour ceux qui s’impatientent, il a souhaité la persévérance car indique-t-il, une « lutte démocratique n’a pas de durée. La lutte continue tant que nous n’avons pas obtenu ce que nous demandons ».

Pour apporter de l’élément à chacun afin de faire sa petite idée sur les accusations et contre accusations du pouvoir et de l’opposition, on s’est permis de vous proposer une définition du Jihadisme et de Voleur.

Selon Wikipédia, et Linternaute, le djihadisme ou jihadisme est une idéologie politique et religieuse islamiste qui prône l’utilisation de la violence afin d’instaurer un État islamique ou de rétablir un califat. Bien que le djihadisme soit dérivé du djihad, ce dernier est un élément important de l’islam qui n’est pas nécessairement violent. La lutte armée est une forme de djihad.

Alors qu’est taxée de voleur, toute « personne qui s’empare, qui a tendance à s’emparer de ce qui appartient à autrui ; celui, celle qui dépossède autrui. Synonyme : Brigand, larron (vieilli), malfaiteur.
A chacun d’en juger.
T228