Infos Togo ÉDUCATION

Attention, le PM annonce le PND dans les programmes scolaires

Publié le mercredi 11 septembre 2019, par Gabinho

Est-ce courant la prochaine année scolaire ? Nul ne le sait. Mais, ce que l’on sait c’est que le plan national de développement (PND) va être enseigné aux élèves depuis le bas-âge. Pour y arriver, les enseignants doivent eux-mêmes être formés très prochainement. L’annonce a été faite ce mardi par le premier ministre Komi Sélom Klassou.

“Le PND, les gens croient que c’est du slogan ; non ! C’est du concret et du pragmatisme”, a déclaré ce mardi M. Klassou face aux responsables des fédérations et syndicats d’enseignants pour préparer la rentrée.

Lancé le 04 mars dernier par le chef de l’État Faure Gnassingbé, le fameux plan national de développement (PND) pour lequel le gouvernement recherche plus de 4622 milliards de francs CFA doit être possédé par tous les togolais depuis la base. Et c’est par la voie des écoles et centres de formation que le gouvernement compte atteindre cet objectif.

Selon l’équipe de Komi Sélom Klassou, quand depuis le bas-âge les enfants se seront appropriés ce fameux plan, ils le défendront mieux.

“Le PND dout faire l’objet de formation dans nos écoles pour que tout le monde sache de quoi il s’agit. Il faut intégrer un petit module sur le PND. Des réflexions auront lieu pour élaborer une documentation à mettre à la disposition des syndicats. Pour cela, je demande avec insistance que les syndicats forment leurs membres là-dessus”, a-t-il déclaré.

D’ailleurs, M. Klassou rappelle que les enfants bénéficient même déjà du PND à l’école. La gratuité de l’école, les cantines scolaires qui vont être étendues à toutes les écoles et récemment le projet School Assur sont les illustrations évoquées.

“C’est çà la redistribution de la richesse selon l’axe 3 du PND relatif au renforcement des mécanismes d’inclusion économique et sociale”, note-t-il.

Et comme il n’hésite pas à se prêter à l’exercice à chaque fois que l’occasion le permet, Klassou a fait un petit coaching à ses interlocuteurs qui ont tous apprécié l’idée et la brève présentation qui leur est faite.

Ravi de la réaction des ces derniers, M. Klassou déclare avec joie : “aujourd’hui, c’est juste un avant-goût. Nous aurons un autre moment où vous aurez l’occasion de poser autant de questions que vous voulez”.