Nos régions Zio

ANGE sensibilise sur la Problématique d’enfants de la rue à Djagblé

Publié le mercredi 10 mai 2017, par Gabinho

Les Amis pour une nouvelle génération des enfants (ANGE), une ONG basée à Lomé a animé mercredi après-midi au collège d’enseignement général de Djagblé ( situé dans la prefecture de Zio), une sensibilisation sur le ‘phénomène des enfants en situation de rue au Togo, cause et impacts sur notre société’.

L’objectif visé est d’amener les élèves apprenants à prendre conscience des risques des comportements qui peuvent les amener à se retrouver dans la rue.

Au cours de la causerie-débat animée à l’occasion, par les responsables de l’ONG et de la direction de la protection de l’Enfance, d’utiles conseils ont été donnés aux élèves pour ne pas être demain des ‘drogués’, ‘ d’attraper des grossesses non ‘désirées’ ou encore ‘subir des maltraitances’.

Concernant la maltraitance des enfants, il a été conseillé aux écoliers d’appeler le numéro vert ‘1011’ pour qu’assistance soit apportée à la victime.

Au Togo, le phénomène d’enfant dans la rue est réel. Selon les données du ministère de l’action sociale, environ 6000 enfants sont dans les rues dans le pays dont la moitié est à Lomé.

Et l’ANGE en partenariat avec le Fonds des nations unis pour l’Enfance (UNICEF), est engagé au côté des autorités publiques pour prévenir le phénomène qui prend de l’ampleur inquiétant dans le pays.

‘La priorité pour nous à travers cette journée de sensibilisation est de toucher directement les enfants concernés, mais aussi d’informer les parents sur les conséquences de la rue pour leurs enfants’, a déclaré le directeur de l’ONG Ange, Gabriel Amouzou.

L’Ong, Ange lancée depuis 2001 est engagée dans la lutte contre le phénomène des enfants de la rue en proposant des infrastructures adaptées à la prise en charge et à la réinsertion des enfants mais également en agissant au plus près d’eux pour les sensibiliser et trouver avec eux l’impulsion qui leur permettra de sortir de leur situation.

En 2015, 110 enfants ont été touchés par les différents projets portés par ANGE et trouvé refuge au sein de l’ONG.

Charlito