Infos Togo POLITIQUE

Anamé-Kpodji : L’honorable GABIAM met les populations au K.O

Publié le samedi 25 janvier 2020, par Gabinho

La précampagne a commencé depuis quelques temps dans les différents états-majors des formations politiques, surtout ceux ayant des candidats pour l’élection présidentielle dont le premier tour est fixé pour le samedi 22 février prochain. À UNIR, les militants ne jurent que par la victoire au KO de leur candidat Faure Gnassingbé. Les députés indépendants se sont également engagés dans la même dynamique en apportant leur total soutien à M. Gnassingbé. La députée indépendante Esther Ayélé GABIAM l’a encore réitéré cette semaine aux siens dans les Lacs.

Anamé-Kpodji dans le canton de Fiata (préfecture des Lacs) a été la cible de Esther Ayélé GABIAM le jeudi dernier pour sa tournée de sensibilisation des populations sur le processus électoral. L’élue du peuple a exoliqué davantage aux populations la raison pour un citoyen d’aller voter, comment procéder et ce qu’il faut voter pour un vote utile.

Après les diverses explications, elle a laissé un message aux populations. Elle leur a notamment indiqué la personne à voter le 22 février parmi les sept (07) candidats en compétition.

“Je leur ai dit comment nous devons nous préparer pour qu’au soir du 22 février, on crie ONE COUP K.O le nom de notre champion Faure Essozimna Gnassingbé”, a déclaré la députée GABIAM.

“Quand vous voyez le Togo, la façon dont le pays bouge et se développe dans tous les sens, on dirait que le Togo est rentré dans une nouvelle ère. Quand bien même les candidats sont au nombre de 7, il faut voter pour Faure Gnassingbé afin qu’il puisse terminer le développement enclenché”, a-t-elle justifié.

La tournée de la députée l’amène également vers les corps de métiers constitués. Le mercredi, par exemple, elle était à Anfoin avec les responsables et membres du syndicat national des coiffeurs et coiffeuses du Togo (SYNACOIFTO). Les professionnels de la coiffure ont soumis à leur hôte plusieurs doléances dont la construction d’un centre pour eux.

La députée a promis remonter la doléance afin de leur réserver une suite favorable.