Infos Togo Santé, Education, Environnement… / 15 ans au service des couches défavorisées du Togo et d’Afrique

Aimes Afrique, « la vision est en marche » !

Publié le vendredi 17 janvier 2020, par Gabinho

Avec une mission d’amener l’hôpital vers les populations, commencée en 2005 avec seulement 4 médecins et entre 200 et 300 opérations chirurgicales par an, et aujourd’hui, 15 ans après, près 560 médecins et plus 2000 agents de santé associés (infirmiers, sages-femmes dans les différents pays), et une présence dans 15 pays. On ne peut qu’en conclure que « la vision prônée par Aimes Afrique (Association Internationale des Médecins pour la promotion de l’Education et de la Santé en Afrique) qui est de promouvoir la santé et l’éducation pour tous en Afrique est en marche ». C’est bien l’analyse de situation faite ce Vendredi 17 Janvier 2020, par le président de Aimes Afrique, Dr Michel Kodom, au cours d’une cérémonie de célébration des 15 ans d’existence de cette ONG. L’homme s’est réjoui de ce que Aimes Afrique ait pu opérer rien que pour l’année 2019, 2039 patients. Toutefois, il a annoncé un nouvel objectif, 5000 patients à opérer en 2020. Chose à laquelle lui et son équipe auront à s’atteler désormais.

Et ceci ne pourrait se faire sans la mobilisation conséquente de ressources. Raison pour laquelle l’ONG, au cours de cette cérémonie de célébration du Jubilé de cristal, a lancé un nouveau fonds. Il s’agit du « Fonds Mondial d’appui aux initiatives ciblant la promotion du droit des paysans et des personnes travaillant en zone rurale ». Selon les explications de Dr Kodom, il s’agit « juste pour eux de marquer une des recommandations phares de l’Appel de Genève qui a pris une série de mesures pour permettre à ce que nous puissions mobiliser plus de ressources pour permettre au monde rural d’avoir accès aux soins de santé de qualité, d’avoir accès à l’information sanitaire, et surtout de former les acteurs de la santé, à savoir les agents de santé communautaire, les médecins traditionnels, … », avec l’accompagnement aussi bien de l’INAM (Institut National d’Assurance Maladie), de la Coopération allemande que de l’Etat togolais et ses autres partenaires. Le premier responsable de Aimes Afrique espère pouvoir « mobiliser au moins 1 milliard de F cfa, pour pouvoir permettre aux populations vivant en zone rurale d’être prises en charge. Nous ciblons 5000 interventions chirurgicales au cours de l’année 2020, rénover les dispensaires, construire les centres médicaux sociaux, et nous espérons qu’avec l’accompagnement des partenaires techniques et financiers, nous serons prêts à pouvoir accompagner les différents gouvernements dans l’atteinte des Objectifs de Développement Durable ».

Cette célébration a été aussi l’occasion de signer une convention de partenariat avec l’INAM. Des mots de la Directrice générale de cet Institut, Mme Myriam Dossou, il est question d’un partenariat qui prend en compte « un volet très important de l’activité de Aimes Afrique », qui est celui de « l’éducation et de la sensibilisation qui est une composante essentielle de la santé et surtout importante pour l’assurance maladie ». Sa structure désormais dans la dynamique de s’ouvrir davantage vers les contrées reculées du pays, elle compte beaucoup sur l’expertise, la connaissance, et le savoir-faire de Aimes Afrique et de ses membres. On comprend donc que ce partenariat n’est finalement que la concrétisation de l’évidence de ces dernières années selon lesquelles, « sur le terrain de Lomé jusqu’à Cinkassé, nos chemins (ceux de l’INAM, ndlr) se croisent avec Aimes Afrique qui travaille d’arrache-pied sur différents thématiques ».

Enfin, la célébration des 15 ans de Aimes Afrique a été aussi l’occasion de remercier les principaux partenaires, les meilleurs collaborateurs et acteurs de la santé au Togo, à qui des distinctions ont été décernées. Egalement, comme l’indique le thème de cette célébration, « Vulgarisation de l’Appel de Genève sur le droit à la santé des populations rurales et des personnes travaillant en zones rurales en Afrique », un exposé a porté sur ce thème pour permettre à aux convives de s’imprégner du contenu de cet appel issu de la grande conférence organisée par Aimes Afrique dans la capitale suisse. Présentes aux festivités de par certains de leurs responsables, les communautés togolaises bénéficiaires des services de Aimes Afrique n’ont pas manqué l’occasion, par le biais du Chef canton de Djamdè, de manifester leur reconnaissance à cette ONG qui entend faire encore plus pour le bonheur des Togolais démunis et partant des Africains partout où ils sont.

T228