Infos Togo Journée nationale l’arbre

Agro Enbratos a marqué l’évènement d’un sceau particulier à Nyamassila

Publié le mardi 2 juin 2020, par Gabinho

Chaque 1er Juin depuis déjà 44 ans, le Togo profite de la journée du 1er Juin pour mettre en terre des plants et ainsi rénover et sauvegarder son couvert végétal. L’évènement a été une nouvelle fois commémoré hier Lundi 1er Juin à travers le pays. A Nyamassila, où était une délégation de l’équipe de la Plateforme Bouge avec le 228, ce regroupement des journalistes engagés pour la cause de la consommation locale, pour être témoin de l’évènement, c’est l’entreprise Agro Enbratos du jeune togolais, Ditorga Brangama, qui a fait sa part en mettant en terre au cours d’une cérémonie qui a connu la présence du Préfet de l’Est-Mono, le Colonel Kouma Bitenewe, environ 1000 plants, sur 3 différents sites (l’Institut de formation en alternance pour le développement aquaculture de Elavagnon et les berges du fleuve Mono à Nyamassila).

Expliquant le bien fondé d’un tel évènement, qui vient marquer le début d’un projet de couverture de 10 hectares par la plantation des arbres, dans cette préfecture, le premier responsable de cette entreprise qui joint l’agriculture à l’environnement dans plusieurs localités du Togo (entre autres, Dangbessito (Zanguéra), Davié, Agbélouvé, Amou-Oblo, Nyamassila, Kpimé Séva (Kpalimé), Gléi, Langabou, Adjengré et Tifama dans l’Adélé), Ditorga Brangama, a révélé qu’il était question pour eux de sensibiliser au travers de cette journée, la population de la préfecture de l’Est-Mono sur le changement climatique et surtout l’importance de l’arbre. « L’objectif de la société Agro-Enbrantos est d’amener la population togolaise à comprendre que l’arbre est utile, il faut le planter et l’entretenir. Cette action sera conduite chaque année, puisque nous avons pour rôle d’accompagner l’Etat dans sa politique de reboisement. D’ici 3 ans en tout cas, ces lieux ne seront plus reconnus, ils seront des verdures », confiait-il à l’équipe de Bouge avec le 228.

Présent à cette mise en terre des plants, Kouma Bitenewe, dans des mots qui sonnent comme une invite à redoubler d’effort dans la faisabilité de cet exercice chaque année, a indiqué que, « si depuis ce temps (1977, ndlr), chacun prenait sur lui d’entretenir son plant mis en sol jusqu’à ce qu’il pousse racine et devienne un arbre, aujourd’hui le Togo serait une forêt ».

Les 1000 plants mis à disposition des populations par l’entreprise Agro Enbratos sont de 4 espèces différentes.
T228