Infos Togo Justice togolaise / Audiences

Agenda très chargé pour Edoh Komi et le MMLK

Publié le samedi 30 juin 2018, par

Pour la semaine prochaine, le mouvement du Pasteur Edoh Komi passe en procès à deux reprises au Palais de justice de Lomé dans deux affaires différentes.
D’abord, le 02 Juillet (Lundi), il sera question pour le MMLK (Mouvement Martin Luther King) de répondre à une audience dans l’affaire qui l’oppose à la Société Grimaldi et ensuite le 04 Juillet (Mercredi) à une autre audience cette fois-ci dans l’affaire Lall Virandani-MMLK.

« Dans la première semaine du mois de juillet notamment les 2 et 4, le Président et quelques membres du MMLK comparaissent encore devant la chambre correctionnelle du Tribunal de Première Instance de Lomé. Pour cause, Grimaldi-Togo, une société Italienne représentée par son Directeur Général et LALL VARINDANI de la société pharmaceutique Sprukfield d’origine hindoue, ont porté plainte contre le MMLK pour diffamation et d’atteinte à l’honneur dans ses courriers qui leur ont été respectivement adressés », c’est ce qu’indique un communiqué de ce mouvement également appelé « La Voix des sans voix ».

Ces audiences pour ce qu’on sait, par le passé ont été « souvent reportées pour défaut de présentation de la partie civile », mais ceci « n’émousse guère la détermination du MMLK et de ses membres à poursuivre la lutte pour une société juste et équitable où personne n’est au dessus de la loi ».

En tout cas, pour le MMLK, « les plaignants étant toujours d’origine occidentale, il y a lieu de conclure que les actions du Mouvement compromettent les intérêts des multinationales au Togo dont la mégalomanie, la suprématie et la subordination de la race étrangère sur les Africains, continuent d’être au centre des débats ». Il reste intransigeant et indique que « les occidentaux et les asiatiques qui se disent investisseurs au Togo et en Afrique, doivent respecter les lois sociales, judiciaires et juridiques en vigueur et cesser les traitements inhumains et cruels sur les peuples d’Afrique ». Une position, en tout cas clairement exprimée à l’endroit du Directeur de Grimaldi -Togo et de LALL VARINDANI dans des affaires de deux compatriotes qui sont sans doute victimes de l’injustice de leur part.

Tout en espérant que les charges de délits de propos diffamatoires et d’atteintes à l’honneur, portées contre Edoh Komi et son mouvement seront identifiés comme relevant du principe de cause à effet, par les juges, le MMLK donne rendez-vous à tout Togolais épris de justice et soucieux d’un univers sans jugement selon la couleur des peaux, pour ces deux dates (02 et 04 Juillet 2018 à partir de 8h) au Tribunal de Première Instance de Lomé.

T228