Infos Togo Pour sa libération

Agbéyomé ne pourra pas compter sur la CEDEAO

Publié le vendredi 24 avril 2020, par Gabinho

C’est ce que renseignent implicitement les propos du président de la Commission de la CEDEAO (Communauté Economique Des Etats de l’Afrique de l’Ouest), Jean-Claude Kassi Brou, dans une interview accordée à nos confrères de Rfi. L’homme se refuse de porter un jugement sur l’actuelle situation que vit l’ancien premier ministre togolais, candidat à la présidentielle du 22 Février 2020, et qui a été interpellé mardi dernier dans une descente musclée des forces de Défense et de sécurité à son domicile en plein cœur de Lomé.
« Il y a des lois et des règles internes dans chaque pays. Ce que Jean-Claude Kassi Brou sait, c’est qu’au Togo, "il y a eu des élections et les résultats ont été proclamés par la Cour Constitutionnelle. Il y a eu une action visant à lever l’immunité parlementaire compte tenu de certains actes qui ont été posés et donc l’immunité a été levée. Et comme je l’ai dit, les pays ont leurs lois. Donc je ne peux pas apporter de jugement actuellement là-dessus », c’est ce qu’a laissé entendre M. Kassi Brou.
Alors que c’est la réclamation de sa victoire à cette élection présidentielle qui a été entre autres éléments qui ont conduit à son arrestation, Jean Claude Kassi Brou dit saluer le bon déroulement de la présidentielle sous les regards des missions d’observation « crédibles ».
Détail du responsable de la Commission de la CEDEAO, « pour les élections présidentielles, comme on le fait un peu partout, nous avons accompagné au plan technique la CENI et nous avons envoyé une mission d’observation et je crois que les résultats avec les autres missions d’observation ont révélé que les élections se sont passées de manière normale. Donc à ce point, nous avons au niveau de la CEDEAO fait les accompagnements conformément aux orientations qui ont été données par les Chefs d’État ».
T228