Infos Togo

Agbéyomé Kodjo, une libération négociée ?

Publié le dimanche 26 avril 2020, par Gabinho

AGBEYOME KODJO A T-IL TRAHI ?

Des informations font état de ce que le président Agbeyomé KODJO a signé les conditions avant sa libération. Autrement dit, sa libération est négociée sous les conditions qui ont fait le tour des réseaux sossou. C’est du fake news !. Agbeyomé KODJO n’a rien signé pour trahir le peuple togolais. Je ne m’en veut pas à toutes ces personnes qui diabolisent le président en orchestrant un exercice propres aux esprits faibles. Dans un pays où le taux de chômage est très élevé et que 200f de forfait internet suffisent à tromper toute une nation, il faut s’attendre à la foire des fake news. Mais on n’ est pas forcé d’y croire !

Ces diffamations, calomnies à l’encontre d’Agbeyome viennent du camp bleu et sont malheureusement amplifiées par un parti dont les dirigeants et militants sont récalcitrants et incorrigibles. Je parle du dossard de Robert Song. Agbeyomé KODJO est porté par une dynamique. Toute tentative de corruption doit en principe passer par cette dynamique dont la riz gueur de l’initiateur est connue de tous. Cette étape de la lutte nécessite plus de concentrations et de réflexions. Amplifier un mensonge contre Agbeyomé KODJO sans aucune analyse sur la 6-tuation actuelle, c’est remettre en cause sa sein- serre-riz thé.Tout combattant qui aspire à l’alternance au Togo doit être vigilant par rapport à la publication de certaines informations. De l’autre côté ce n’est pas parce qu’on est contre l’avancée spectaculaire d’Agbeyome KODJO qu’ il ne faut plus faire confiance à son esprit de discernement pour connaître le vrai du faux. *À moins qu’ on est dans la logique de se tromper d’adversaire*. Les informations que les gens peuvent croire et que je ne dirai pas ici sont les propositions que *X* a faites à Agbeyomé KODJO et que ce dernier a catégoriquement refusées.

L’enjeu politique aujourd’hui ne se résume pas à MPDD mais plutôt à *MPDDure* ( Duramique kodzro). Agbeyomé KODJO reste ferme par rapport à la réclamation de sa victoire volée. S’il faut faire une attaque à la Pablo Escobar pour arrêter un opposant à son domicile et lui faire des propositions alors que mon oncle Kozah dit qu’ il a gagné à 70% , il faut comprendre qu’il y a problème. Si celui qui a construit une maison de 15 étages veut négocier avec celui qui est dans rez de chaussée, il faut comprendre que les 15 étages sont construits sur un terrain litigieux. Comprenne qui pourra !

Anani F.

N.B : Titre retouché