Infos Togo Elections législatives ce Jeudi au Togo

Affluence dans certaines zones et localités de Lomé, boycott suivi dans Bè

Publié le jeudi 20 décembre 2018, par

Pour renouveller la composition de l’Assemblée nationale, les Togolais votent depuis ce Jeudi matin sur toute l’étendue du territoire national.

Tôt à 7h00 plusieurs bureaux de vote ont ouvert leurs portes à travers le pays. Si dans certaines villes de l’intérieur du pays et certains quartiers de Lomé (les quartiers Bè Kpota, Bè Plage, Ablogamé et autres) ce matin, selon les échos parvenus à notre rédaction et un petit tour dans certains centres de vote du canton de Bè, il est difficile de percevoir la forte affluence des précédents scrutins, alors que d’autres encore comme à Kélégougan ou Agoè Cacavéli, pour ne citer que ceux là, ont connu l’ambiance habituelle des jours d’élections, il faut toutefois noter que les opérations se déroulent normalement et dans un calme plat.

Toutefois, des informations reçues de sources proches de la CENI, un tour fait à travers plusieurs centres de vote à Lomé ""toit est auu calme et tranquille. Les forces de l’ordre et de sécurité sont bien positionnées dans les endroits stratégiques pour la sécurité des citoyens qui voudront voter"". Un appel est dès lors adressé aux électeurs pour qu’ils fassent sans crainte le déplacement des centres de vite pour accomplir leur devoir civique.

Si à Bè Plage où nous étions, les instructions sont fermes, pas d’interview au responsable de ce centre de vote, pas de photo à l’intérieur des bureaux de vote, il a été toutefois confié par d’autres sources sous couvert de l’anonymat, au moment où nous arrivions dans ce centre aux alentours de 8h que seulement deux personnnes ont pu effectivement voter. Les longues queuessouvent constatées dans cette partie de ce que l’on a souvent considéré comme bastion de l’opposition togolais, surtout celle radicale qui ne prend pas part à ce scrutin, ont laissé place à un dépaysement total des agents des bureaux de vote. Et les quelques rares curieux qui rentrent dans ce centre sont souvent accrochés par les listes affichées et la suite, c’est le départ sur leurs pas.

Scène presque identique au Lycée Bé Kpota à plusieurs kilomètres plus loin. Notre confrère Anani Fifa qui nous a servi d’informateur sur les lieux a fait été de ce que, voulant filmer ou prendre des photos, les forces de l’ordre le lui ont interdit formellement. ""Les bureaux de votes sont vides. Il n’y a qu’une dizaine de jeunes qui disent qu’ils veulent juste voir l’affluence. Les regards des forces de l’ordre étaient braqués sur moi. Malgré ces intimidations j’ai pris les photos. Je leur ai dis que chacun est là pour faire son devoir. Je ne sais là où il est interdit aux journalistes de prendre photos"", a-t-il relaté.

Jusqu’à preuve du contraire, le scrutin se déroule mais la grande interrogation portera sur le taux de participation, par rapport aux plus de 3 millions d’électeurs qui sont appelés aux urnes. Sur ce point, la CENI est attendue. jusqu’à la fin de la journée pour donner les chiffres officiels.

Pour rappel, pour ce scrutin législatif, l’opposition réunie au sein de la Coalition des 14 a appelé les populations auu boycott et à oeuvrer pour empêcher ces opérations de vote.
T228

N.B : Image de la devanture de deux bureaux de vote déserte au Lycée Bè Plage