Infos Togo Coalition des 14 / Prises de distance, devenir de la lutte politique entamée…

Adjamagbo promet le grand déballage

Publié le vendredi 1er mars 2019, par

Le CAR parti, le Togo Autrement aussi, quid des trois autres partis qui avaient boycotté les travaux de la journée de réflexion des 20 et 21 Février 2019 (précédemment annoncée comme un conclave) et du reste des membres de la Coalition des 14 partis de l’opposition qui a fait rêver les Togolais durant Aout 2017 et Décembre 2018, d’une possible alternance à la tête du Togo ? C’est en tout cas la grande interrogation vus les derniers développements de l’actualité politique surtout au sein de ce regroupement de partis désormais extraparlementaires.

En tout cas, intervenant ce jour sur une radio de Lomé, la Coordinatrice de cet ensemble politique, et Secrétaire générale de la CDPA, Brigitte Kafui Adjamagbo-Johnson, promet un grand déballage aux Togolais, la semaine prochaine. De quoi en sera-t-il question ? Doit-on s’attendre à un déchirement total comme ce fut le cas il y a de cela quelques années entre des partis membres du défunt CST (Collectif Sauvons le Togo) ? Autant de questions qui resteront en tout cas en suspens jusqu’à ce déballage promis par dame Adjamagbo. Toutefois, rassure la Coordinatrice de la C14, « nous dirons tout ce qui est au peuple. Je comprends que les populations se posent des questions, mais l’enjeu c’est l’avenir de tout un pays et il est suffisamment grave pour qu’on ne se précipite par pour parler comme on veut ». Il est laissé entendre qu’il y a ou encore qu’il est en cours actuellement des consultations avec tous les acteurs impliqués dans la lutte pour l’alternance au Togo et que c’est au terme de ces consultations que le grand déballage aura lieu.

Elle reconnait volontiers, « nous sommes comptables devant les populations togolaises, nous ne fuirons pas nos responsabilités ». Aussi informe-t-elle que les objectifs poursuivis par la Coalition des 14, restent inchangés et que « personne ne peut aller à l’encontre de ces objectifs ». Il s’agit d’après elle, de la mise en œuvre des réformes constitutionnelles, institutionnelles et électorales en vue de garantir des élections transparentes, crédibles et acceptées par tous au Togo mais aussi et surtout, l’effectivité du droit de vote de la diaspora togolaise.

Enfin indique Mme Adjamagbo-Johnson, à l’endroit de ceux qui croient à l’abandon de la lutte par la C14, l’opposition est toujours debout et reste porteuse des aspirations des populations togolaises.
T228