Infos Togo Présidentielle du 22 Février dernier

ADDI conteste la victoire de Faure Gnassingbé et réclame un audit

Publié le mercredi 26 février 2020, par Gabinho

Alors que les Etats-Unis conseillent une publication des résultats bureau de vote par bureau de vote, ADDI dont le candidat à la présidentielle du 22 Février dernier, Aimé Gogué, est arrivé à la 4ème position, n’est pas d’accord avec les résultats proclamés par la CENI et qui font de Faure Gnassingbé le vainqueur du scrutin. Dans un communiqué, le parti qui dit que « Les actes de corruption, d’intimidation, de fraudes et de violence de la part de militants du parti au pouvoir qui ont caractérisé ce 22 février, ont favorisé la généralisation des bourrages d’urnes dans la très grande majorité des bureaux de vote sur toute l’étendue du territoire national et surtout dans les Régions Centrale, de la Kara et des Savanes », poursuit en indiquant que ces actes « ne permettent pas d’octroyer la victoire au candidat de UNIR comme proclamé par la CENI ». Et donc, Gogué et ses partisans réclament « un audit d’un échantillonnage aléatoire d’urnes pour vérifier la régularité des bulletins de vote actuellement stockés dans les CELI ». Ainsi, « les résultats de cet audit, mené sur la base d’une méthodologie rigoureusement scientifique, une fois extrapolés à l’ensemble des bureaux de vote, montrera aux yeux du monde entier les vrais résultats du scrutin du 22 février 2020 et permettra de mettre fin à toutes les spéculations et tourner la page à la crise politique », s’en convainc le parti. Lisez !

Communiqué de l’ADDI suite à la proclamation des résultats de l’élection présidentielle du 22 février 2020
Dans la nuit du 23 février 2020, la CENI a rendu public les résultats provisoires de l’élection présidentielle du 22 février 2020 et crédite le candidat Faure GNASSINGBE du parti UNIR de 72.36%. Ce score n’est que la résultante des diverses manœuvres entreprises par les autorités en place depuis la préparation de cette élection pour maintenir un homme au pouvoir. Les actes de corruption, d’intimidation, de fraudes et de violence de la part de militants du parti au pouvoir qui ont caractérisé ce 22 février, ont favorisé la généralisation des bourrages d’urnes dans la très grande majorité des bureaux de vote sur toute l’étendue du territoire national et surtout dans les Régions Centrale, de la Kara et des Savanes. Ces résultats, qui ne reflètent pas du tout ce que serait l’expression des populations dans une situation d’élection libre et transparente, ne sont donc pas crédibles. Ils ne permettent pas d’octroyer la victoire au candidat de UNIR comme proclamé par la CENI.
Le parti ADDI et son candidat demandent comme solution, un audit d’un échantillonnage aléatoire d’urnes pour vérifier la régularité des bulletins de vote actuellement stockés dans les CELI. Les résultats de cet audit, mené sur la base d’une méthodologie rigoureusement scientifique, une fois extrapolés à l’ensemble des bureaux de vote, montrera aux yeux du monde entier les vrais résultats du scrutin du 22 février 2020 et permettra de mettre fin à toutes les spéculations et tourner la page à la crise politique.
En conséquence, ADDI invite les militants et les forces de l’alternance démocratique à une large concertation pour faire éclater la vérité au grand jour et redonner la victoire au peuple.
Le parti et son candidat renouvellent leur admiration à ses militants et sympathisants pour leur courage et leur détermination et les invite encore une fois à rester mobilisés autour du camp de l’alternance en 2020 et à l’écoute des orientations du parti.
Fait à Lomé, le 26 février 2020.
Tchabouré Aimé GOGUÉ, Candidat, du parti ADDI