Infos Togo Togo-Covid 19-Agriculture-Consommation locale

Adamas Koudou : « Il est impossible qu’on meurt de faim parce qu’on a fermé les frontières »

Publié le vendredi 24 avril 2020, par Gabinho

C’est une profession de foi d’Adamas Koudou, un des jeunes agro-entrepreneurs togolais, qui fait la promotion du Thé Kinkéliba à travers sa structure Natuthé au Togo. L’homme croit foncièrement en la capacité des Togolais à produire pour soutenir la consommation locale en ces temps de Covid -19, où chaque pays est condamné à vivre en vase clos. Pour M. Koudou, qui se confiait à la faveur d’une visite d’entreprise de la plateforme Bouge avec le 228, même si les frontières sont fermées, on ne va pas mourir de faim au Togo parce que les Togolais savent tout comme les autres hommes comment se nourrir et comment produire pour se nourrir.

« Sinon, on nous dit, si on ferme les frontières, vous pourrez produire ? Mais écoutez, les autres ils avaient fait comment avant de produire ? Les hommes savent comment se nourrir. Donc il est impossible qu’on meurt de faim parce qu’on a fermé les frontières. On va se débrouiller pour servir les populations et ça va être le point de départ pour définitivement mesurer ou aller vers la capacité à produire pour notre consommation », déclare-t-il fièrement avant de convier le gouvernement, au-delà des mesures déjà prises au niveau des impôts, de la Caisse de sécurité… à continuer par prendre des mesures pour décréter la consommation du made in Togo.

En tout cas, de l’avis du patron de Natuthé, « si nos frères ne veulent pas consommer local, par conviction, par amour, par patriotisme peut-être qu’on sera contraint de consommer local parce que même si on fait le civilisé, l’occidental, maintenant les frontières sont fermées. Donc les gens ont eu recours aux solutions locales, c’est plutôt magnifique pour l’Afrique ».

T228