Infos Togo Sur initiative du RNMAPS-Togo

Acteurs sociaux et syndicaux en quête de meilleures stratégies pour implémenter la Protection sociale

Publié le jeudi 15 novembre 2018, par

Dans l’optique de restituer les conclusions de l’atelier continental de formation et d’échange sur les stratégies d’extension de la protection sociale en Afrique, qui s’est tenu à Abidjan, le Réseau Multi-acteurs sur la Protection sociale au Togo (RNMAPS-Togo), réunit depuis ce Jeudi à Lomé et ce, pour deux jours, les acteurs sociaux et syndicaux sur la Protection sociale.

Il sera question à travers des « échanges sur les normes pertinentes en lien avec la protection sociale et la transition de l’économie informelle vers l’économie formelle, la convention 102 sur les normes minimales de Sécurité sociale, les résolutions 202 et 204, les politiques et actions de protection sociale des institutions régionales et une analyse participative du financement des politiques de protection sociale, de parvenir à une analyse de la déclaration d’Abidjan et en déduire et adopter une feuille de route propre pour le Togo ». Une feuille de route devant aider à « une meilleure articulation entre les stratégies des mouvements sociaux-OSC et les politiques gouvernementales ».

Evoquant le contenu de la déclaration d’Abidjan, le point focal du RNMAPS-Togo, Niwa Soulima, a indiqué qu’il en est ressorti le constat selon lequel, « l’état de mise en applications des instruments internationaux sur la protection sociale est encore à revoir, parce que nous sommes à près de 90% de la population ne sont pas couverts par le droit à la protection sociale ». Ce qui amené à faire « des recommandations à l’endroit des gouvernements pour plus de volonté politique dans la mise en œuvre des instruments et même la ratification de ces instruments pour ceux des pays qui ne les ont pas ratifiés. Pour les partenaires techniques, elle leur a demandé de pouvoir harmoniser les stratégies et investir plus dans la protection sociale, et également pour les mouvements sociaux et syndicaux de pouvoir prendre des résolutions qui nous permettent à de défendre beaucoup plus le travailleur, le citoyen lambda pour le respect de ce droit ».

Pour le point focal du RNMAPS-Togo, « il faut que les pays puissent aller vers la mise en application de la recommandation 202 sur les socles de protection sociale, parce que c’est elle qui définit les garanties minimums sur l’ensemble des résultats sur un territoire, à savoir l’accès à tous les résidents aux soins de santé, l’accès au revenu aux enfants, aux individus ou personnes physiquement vulnérables », Il est dès lors convaincu de ce que, « en mettant en place les socles de protection sociale, en étendant la couverture d’assurance maladie, ça nous met d’aller à l’application de ces instruments internationaux ».

Ainsi, durant les deux jours de cet atelier, les différents acteurs auront à passer en revue ces instruments internationaux mais aussi la vision des acteurs sociaux et syndicaux sur la Protection sociale pour disposer de meilleures stratégies pour pouvoir implémenter la protection sociale au Togo.

Pour cet atelier dont les travaux prennent fin ce Vendredi à Lomé, le RNMAPS-Togo est assisté par Solidarité Mondiale et CSI-Afrique.
T228