Afrique BURKINA-FASO / Présidentielle

Accord entre des candidats de l’opposition pour battre Kaboré

Publié le mercredi 19 août 2020, par Gabinho

Les candidats de l’opposition déclarés pour la présidentielle ont paraphé un accord politique ce mardi 18 août à Ouagadougou qui vise à leur assurer une victoire au scrutin du 22 novembre permettant une alternance au pouvoir.

Ce mardi dans la capitale burkinabé, une vingtaine de partis, parmi lesquels les poids lourds de l’opposition burkinabé s’unissent dans l’objectif d’empêcher l’actuel président Roch Marc Christian Kaboré de remporter la présidentielle de novembre prochain.

Selon les termes de cet accord historique, les autres candidats apporteront leur soutien à celui qui sera au second tour de la présidentielle. Neuf candidats déclarés et 23 partis politiques, tous de l’opposition ont déjà signé cet accord politique.
« Les parties à l’accord s’engagent à soutenir celui des signataires du présent accord qui arriverait au second tour de l’élection présidentielle de 2020. Les parties à l’accord s’engagent à mutualiser leurs forces, leurs équipements et leurs finances en soutien à celui des leurs arrivé au second tour de l’élection présidentielle de 2020. », explique Adama Sosso, vice-président de l’Union pour le progrès et le changement.

Selon l’opposition, c’est au regard de « l’état actuel du Burkina Faso marqué par la mauvaise gouvernance aux plans politique, sécuritaire, économique, social et culturel, la faillite à un niveau jamais égalé de l’autorité de l’Etat ; l’insécurité sans cesse croissante qui endeuille chaque jour le peuple burkinabè ; la responsabilité historique du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP) et de ses alliés au pouvoir dans cette situation à l’allure suicidaire », que les partis se sont unis pour offrir mieux aux populations burkinabé.
Yvette S. /T228