Infos Togo Société

Télécommunications : l’ARCEP jure ne plus laisser faire

Publié le mardi 9 juin 2020, par Gabinho

Le compte à rebours a finalement commencé pour les premiers responsables de l’Autorité de Régulation des Communications Electroniques et des Postes (ARCEP). Nommés le 07 avril 2020 par décret en Conseil des Ministres, quatre (04) membres de son comité de direction ont pris fonction ce mardi dont le président TCHEYI Haringa Yaou .

Les quatre récipiendaires sont Haringa Yaou TCHEYI, Colonel Cossi SOGOYOU, Messan Awoh DEDJI, Commissaire divisionnaire, Djahlin BROOHM.

Ils ont prêté serment à la cour d’appel de Lomé avec président de céans Awoulmère NAYO.

“Les communications et surtout les communications électroniques occupent une place de choix dans notre pays qui est aujourd’hui en mutation. Par le travail et le sérieux que vous y mettrez, notre pays sortira grand. Vous comprenez que le serment que vous venez de prêter n’est pas une simple formalité, mais plus, un devoir et le peuple togolais a en vous tout son espoir. Le Togo espère voir ses attentes comblées”, a-t-il déclaré.

Nommés pour un mandat de trois (3) ans renouvelable une fois, les membres du comité de direction de l’ARCEP ont pour mission l’administration de l’ARCEP.

“Comme vous le savez, la mission de l’ARCEP est d’assurer la régulation des secteurs des postes et des communications électroniques. Les opérateurs télécoms sont là pour faire des affaires. S’il ont du terrain pour même gagner de l’argent avec une mauvaise qualité, ils le feraient comme tout autre homme d’affaires. Nous reconnaissons qu’ils doivent avoir retour sur investissements. Nous savons aussi sue les populations déplorent toujours la qualité et le coût des prestations. Il nous revient donc de veiller afin qu’ils n’exagèrent pas”, s’est engagé Haringa Yaou,Haring Tcheyi, président du comité de direction de l’ARCEP.

Pour rappel, l’ARCEP a été créée par la Loi sur les Communications Electroniques (LCE) n°2012-18 du 17 décembre 2012. Elle pour mission d’assurer la régulation des secteurs des postes et des communications électroniques. Elle vient remplacer l’Autorité de Réglementation des secteurs de Postes et Télécommunications (ART & P), opérationnelle depuis l’an 2000.

Cette transformation s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre de la Déclaration de Politique Sectorielle (DPS) du Département de l’Economie Numérique et de l’Innovation Technologique. Elle vise la modernisation du cadre institutionnel dans le secteur des communications électroniques au Togo afin d’assurer une parfaite mise en œuvre de la politique du Gouvernement en matière des télécommunications et des TIC et répondre au mieux aux attentes des populations togolaises.