Infos Togo Gestion des cimetières

La Mairie de Lomé espère plus d’enterrements en 2018 qu’en 2017

Publié le dimanche 8 avril 2018, par

Dans son budget exercice 2018, la mairie de Lomé attend 22 000 000 de francs Cfa contre 15 000 000 l’année passée au titre des concessions dans les cimetières. Le commun des mortels pourrait alors se demander si la Mairie de Lomé veut avoir plus de morts en 2018 qu’en 2017.

Et par concession, il faut comprendre la vente des parcelles aux particuliers pour permettre de réaliser une tombe ou un caveau. La tombe, faut-il le rappeler, coûte 12 000 francs Cfa l’unité.

Les contrats prévoient une ristourne de 20% sur le prix de vente de la tombe aux usagers fixé à 68 000 francs Cfa pour le budget de la Mairie. C’est une recommandation de l’arrêté de taxe N° 005/10/CD/ML/DAF du 02 octobre 2007.

Sur trois cimetières, Lomé n’a plus qu’un seul encore ouvert sous la direction de la municipalité : il s’agit du cimetière de Bè-Kpota. Les autres, notamment ceux de Bè-Camalodo et de la Plage, sont saturés depuis des années.

Les prestations d’entretien, de surveillance et de confection des tombes sont assurées par deux sociétés de la place à savoir Regroupement d’entreprises de constructions et société Ananda retenues à l’issue d’un appel d’offres selon la Mairie.

T228