Infos Togo ÉCONOMIE

Forum Togo-UE : Voici les résultats un an après !

Publié le jeudi 18 juin 2020, par Gabinho

COMMUNIQUE DE PRESSE
*************
REUNION DU COMITE STRATEGIQUE DE SUIVI DU FORUM ECONOMIQUE TOGO-UNION EUROPEENNE

Le Togo est résolument engagé dans un développement économique soutenu, équilibré, durable et inclusif afin de se placer dans la ligue des pays émergents à l’horizon 2030. La mise en œuvre du Plan National de Développement (PND) 2018-2022 a accéléré la transformation structurelle, l’industrialisation et la diversification de l’économie togolaise. Pour atteindre les buts et objectifs fixés par le PND, le gouvernement compte sur le secteur privé pour être le principal moteur de la croissance, afin de mobiliser des investissements dans les secteurs prioritaires du développement.

L’amélioration du climat des affaires au Togo, identifiée comme un des facteurs de succès, a été illustrée ces derniers mois par ses bonnes performance dans le rapport Doing Business 2020 de la Banque mondiale qui, en deux ans, a fait une progression de 59 places avec 40 places pour la seule année 2019 soit, les plus fortes progressions dans le monde en deux ans. Le pays fait figure de cas d’école en matière de conduite réussie des reformes et classé comme premier réformateur en Afrique et troisième meilleur réformateur au monde.

L’investissement, est un catalyseur pour le développement économique et la croissance. Le Togo, en 2019, s’est hissé au premier rang des pays Africains et le plus a attiré d’investissement direct étranger (IDE) avec 11 projets Greenfield, devançant le Rwanda et le Sénégal. C’est dans ce contexte que s’est tenu, les 13 et 14 juin 2019 à Lomé, le premier Forum Economique Togo - Union Européenne sous le thème « Bâtir des relations économiques durables et pérennes entre le Togo et l’Union Européenne ».

Premier du genre, le Forum TOGO-UE a été placé sous le haut patronage de Son Excellence Monsieur Faure Essozimna Gnassingbé, Président de la République.

Cet événement de réseautage de haut niveau a été une plate-forme unique pour la mobilisation des investissements au Togo, incluant l’investissement domestique, l’investissement venant de la diaspora togolaise et des IDE. Ainsi, dans le cadre de l’appel à projet lancé en prélude au forum, 140 projets bancables soumis par 126 promoteurs locaux en ligne avec les objectifs du PND ont été retenus dont 103 discutés lors des échanges B2B entre les entrepreneurs togolais et les investisseurs étrangers d’une part, et entre les investisseurs et les institutions publiques d’autre part.

Hormis ce réseautage, des visites se sont poursuivies depuis lors. En effet, le nombre total de visite sur le site web du forum au lendemain du forum à ce jour, c’est-à-dire du 15 juin 2019 au 20 juin 2020 s’établit à 13 098. Ce site web est toujours actif.

En outre, au lendemain de ce forum, une stratégie de suivi composée d’un Comité stratégique (Comité de pilotage) et deux Comités techniques (Comité technique secteur public et comité technique secteur privé) a été mise en place en vue d’accompagner les promoteurs de projets.

S’agissant du mécanisme du suivi des projets privés, il a consisté dans un premier temps, à analyser les business plans puis organiser des échanges avec les 97 promoteurs présents au forum. Ce qui a permis de baliser le terrain et de découvrir les forces et les faiblesses des projets qui toutefois, pourront être réorientés.

Les retombées de ce forum restent réelles et palpables :

- Une vingtaine de manifestation d’intérêt de la part des investisseurs internationaux pour les projets prioritaires du PND ;

- La signature d’un MOU de 5 milliards de FCFA en juillet 2019 entre le fonds d’investissement luxembourgeois KARA INVESTMENT FUND et le gouvernement togolais dans le secteur de l’agro-industrie ;

- La signature d’une convention avec le groupe Dangoté pour la construction d’une usine de production d’engrais phosphaté pour un investissement de 2 milliards de dollars et l’installation d’une usine de fabrication de ciment avec un investissement de 60 milliards de dollars ;

- L’organisation des rencontres entre les institutions financières sous régionales basées au Togo et certains promoteurs togolais de la diaspora ;

- Le renforcement du partenariat entre le gouvernement et des institutions financières prêtes à accompagner les promoteurs de projets dont le coût est inférieur à 150 000 000 FCFA. A cet effet, un Comité ad’hoc composé des différentes parties prenantes ainsi que des représentants de toutes les faîtières a été mis en place ;

- Enfin, dans le cadre de la coopération multilatérale, certains promoteurs de projets ont également été sélectionnés par la BAD pour prendre part au rendez-vous international organisé par ladite institution en Afrique du Sud, ce en vue de leur permettre de vendre leurs projets.

A ce jour, certains projets sont déjà passés à l’étape de mise en œuvre, d’autres ont soit signé des MOU ou sont en négociation avec des partenaires financiers et fonds d’investissements, et d’autres encore sont toujours à la recherche d’un partenaire ou d’un organisme de financement.

Les résultats du suivi font ressortir qu’à la date du 17 juin 2020 :

- 10 projets dont le coût global s’établit à 15 647 493 892 FCFA (9 23 889 303,65 euros) sont à l’étape de mise en œuvre ;

- 18 projets évalués à 320 475 660 104 FCFA soit 489 275 816,95 euros sont des projets soit d’extension, ou ayant bouclé une partie des financements ou en discussions avancées avec les partenaires étrangers et donc sont en attente de financements complémentaires ;

- Enfin, un des promoteurs des projets, le projet le plus couteux (soit plus de 520 milliards de FCFA : 45 % du coût global) nous a notifié avoir signé un MOU avec un partenaire rencontré lors du Forum.

En vue de poursuivre l’accompagnement des autres promoteurs de projets, le gouvernement avec l’appui de l’UE, se prépare à lancer le recrutement de 15 cabinets d’experts locaux, régionaux et internationaux en vue d’accompagner les promoteurs de projets dans la restructuration ou finalisation de leurs plans d’affaires et aussi dans les procédures d’accès aux financements auprès des banques, des intermédiaires nonbancaires, des sociétés de crédit-bail, ainsi que des fonds d’investissements.

C’est le lieu ici, de réitérer nos vifs remerciements à tous les acteurs en particulier, l’Union Européenne pour son engagement sans précédent au côté du gouvernement et du peuple togolais, aux partenaires du secteur privé togolais pour leur détermination à relever le défi, celui de couvrir les besoins de financement du PND à hauteur de 65% et enfin aux médias dont la mobilisation a permis non seulement d’atteindre les objectifs fixés par le Forum, mais également la poursuite de la promotion du pays.

Avec le COVID 19, le Togo, comme tous les pays, est confronté à de nouveaux défis. C’est le moment de trouver un juste équilibre entre l’investissement direct étranger et l’investissement domestique pour construire la résilience et promouvoir la croissance et le développement - un développement soutenu, durable, inclusif, et équilibré. Sous le leadership de SEM le Président, le gouvernement travaille en permanence à reformer l’économie et les institutions en vue de dynamiser le secteur privé togolais pour la création des emplois décents ; l’amélioration de la productivité et la compétitivité. L’assistance technique de la Délégation de l’Union Européenne pour accompagner une centaine de projets togolais est cruciale et aura des retombées positives dans bien d’autres domaines et secteurs de notre économie. L’engagement du secteur privé est plus que jamais indispensable pour relever les défis. Le Premier Forum Economique TOGO-UE a ainsi construit une base solide pour relancer une nouvelle phase de développement assurée par le secteur privé.