Infos Togo Microfinance / Que se passe-t-il entre la FUCEC Togo et COOPEC Solidarité ?

400 millions de F cfa des clients seraient détournés

Publié le vendredi 16 août 2019, par Gabinho

C’est la grande interrogation, mais c’est bien ce qu’affirme l’article suivant.
Il s’agit d’un article issu de l’investigation de nos confrères de Citoyeninfo.

""Les dirigeants de Fucec détournent plus de 400 millions de F Cfa au détriment de Coopec Solidarité, les clients en colère

Les dirigeants de Fucec le réseau auquel appartient la Coopec Solidarité ont détourné plus de 400 Millions de Francs CFA au détriment de la Coopec solidarité dans une opération de fusion absorption d’une société d’assurance qu’ils ont créés.

La Coopec solidarité qui est mandant dans ledit processus a demandé des comptes aux dirigeants de la FUCEC en sa qualité de mandant. L’affaire a fait l’objet d’une procédure judiciaire.

Saisie, la justice togolaise a rendu des décisions refusant que les mandataires de la FUCEC rendent des comptes à ceux qui les ont mandatés. Or, les textes de l’OHADA sont clairs sur ce plan. Selon l’Acte Uniforme de l’OHADA, dès que des associés ou des actionnaires réunissant au moins 10% du capital peuvent demander une expertise de gestion et ils doivent l’avoir.

Autre élément, la justice togolaise dans une de ses décisions pour empêcher COOPEC Solidarité de continuer à faire la demande de reddition de compte, la condamnée à la somme de 10 millions pour la dissuader. La COOPEC interjette appel. Les dirigeants de FUCEC engagent une procédure pour engloutir la COOPEC Solidarité.

FUCEC décide d’aller loin. Ils décident de changer le conseil d’administration et de l’inonder des gens qui vont leur servir d’instrument pour noyer les détournements et mettre la COOPEC Solidarité à sa botte pour faire tout disparaître. Lors de l’Assemblée générale du 1er juin 2019, ils ont changé le président du conseil d’administration de Coopec Solidarité et fait mettre en place un certain LEGBA-MONY Koffi Gabriel qui est leur obligé et leur homme de main. Un véritable godillot au service de Messieurs FEDY Kokoumey (Directeur Général de FUCEC) et DADANEMA Essossimanadada (qui est le président du Conseil d’administration de FUCEC).

Une fois installé, Gabriel LEGBA-MONY met fin au contrat de l’avocat qui est en charge du dossier du détournement de plus de 400 millions FCFA au préjudice de la Coopec Solidarité et qui fait tout pour obtenir que les dirigeants de FUCEC rendent compte de la gestion de ces fonds détournés.

L’autre chose est que sur demande de FEDY et DADANEMA, monsieur Gabriel LEGBA-MONY a décidé est de mettre fin au contrat d’embauche d’un jeune homme appartenant à la famille GAMATHO. En effet, le président de la Cour Suprême et du Conseil suprême de la Magistrature étant de la famille GAMATHO, les dirigeants de FUCEC Togo ont peur que celui-ci n’ait une influence sur la justice si jamais ils continuaient leur stratégie de corruption des juges qu’ils ont déjà utilisés devant le Tribunal de Lomé. Ils craignent surtout que les diverses malversations soient documentées par le juriste de la Coopec Solidarité et que les juges qui les protègent jusque-là soient contraint par le président du Conseil supérieur de la Magistrature de rendre des décisions honnêtes et impartiales.

La suite de nos investigations dans nos prochaines publications…
Citoyeninfo.com""

Toutefois, à la lecture de cet article, nos tentatives pour rentrer en contact avec certaines personnes qui y sont citées sont restées pour le moment infructueuses. Nous vous reviendrons dès que possible avec leur version des faits.

T228