Infos Togo Professionnalisation et développement des services à la personne au Togo

28 impétrants de la 2ème promotion ont reçu leur attestation

Publié le vendredi 19 janvier 2018, par

Depuis 2016, l’ANPE (Agence Nationale Pour l’Emploi), à travers un programme de professionnalisation et de développement des services à la personne au Togo, a pris sur elle de former des aspirants au métier d’aide-ménagers et d’assistants familiaux polyvalents. Ainsi, après avoir formé avec succès l’année dernière avec l’assistance de l’Hôtel Carrington, l’Institut de Formation aux Métiers de la Petite Enfance et la Clinique Biasa, 54 jeunes de la première promotion (18 aide-ménagers, 18 assistantes maternelles et 18 auxiliaires de vie sociale), l’Agence dirigée par Edmond Amoussou, a remis ça en 2017, et cette fois-ci rien que pour la formation de 28 jeunes gens au métier d’aide ménager. Ce sont ces nouveaux aide-ménagers qui, après six mois de formation et stage en famille et autres structures, et aptes à servir, ont reçu ce jour leur attestation de formation.

Selon les explications, ces récipiendaires ont eu droit durant quatre mois à des cours théoriques assurés par l’Hôtel Carrington sur la « Prise en charge de domicile, Accompagnement des personnes âgées, assurance de la sécurité de domicile, Garde des enfants au domicile, Prévention des situation difficiles et Gestion d’activité professionnelle », avant de passer les deux derniers mois en immersion pour la phase pratique de la formation reçue.

Recevant leurs parchemins des mains du Directeur général de l’ANPE et du corps formateur, ces jeunes gens (22 filles et 6 garçons) qui entendent malgré les difficultés qu’ils peuvent rencontrer dans l’exercice de leur profession être les « relais et assistants familiaux » dans les ménages, par le biais de leur porte-parole ont réaffirmé leur détermination à tout mettre en œuvre pour que « tous les efforts ménagés ne soient pas vains ».

Premier responsable de l’ANPE, M. Amoussou a profité de cette cérémonie de remise d’attestations pour prodiguer d’utiles conseils à ces jeunes et faire connaitre son engagement en vue d’amener le gouvernement et autres partenaires, à poursuivre leur assistance à l’Agence en vue de par pérennisation, de la perfection de l’anoblissement du titre d’aides ménagers et d’assistants familiaux polyvalents. « Nous n’avons pas encore la mobilisation politique nécessaire de la part du gouvernement mais il n’y a pas moyen de désespérer. Nous allons continuer le plaidoyer », a-t-il indiqué avant d’appeler les récipiendaires à ajouter à la formation reçue « ce qui vient de vos âmes, de votre fond intérieur ». Aussi, a-t-il insisté sur la communication entre ces aide-ménagers formés et leurs employeurs, et le maintien du contact avec les responsables en charge de leur formation afin de continuer par jouir « de conseils qui peuvent toujours les aider ». Toutefois, il a promis que des séances de remise à niveau, des contrôles permanents... seront organisés toujours dans l’optique de mieux les accompagner dans leur fonction.

Il a formulé une espérance de voir cette formation se formaliser dans les années à venir avec des diplômes de CAP voire plus, dans la mesure où ce secteur présente un potentiel emploi qui peut aller jusqu’à 10.000 emplois sur 3 ans.

Dans la même optique que le DG de l’ANPE, le premier responsable de l’Hôtel Carrington, de son côté a justifié la formation de cette deuxième promotion par le fait que, après la première promotion de 18 aide-ménagers en 2016, les produits finis (personnes formées) ont été consommés et que les besoins continuent par leur parvenir.

T228