Infos Togo Togo-Covid-19

20% des Togolais seront vaccinés grâce à l’initiative Covax

Publié le jeudi 4 mars 2021, par Gabinho

Environ 3 millions de Togolais seront vaccinés grâce à l’initiative Covax. Ce sont les estimations faites Lundi par le ministre de l’Enseignement supérieur et membre du Conseil scientifique, Prof Ihou Wateba en se fondant sur les prévisions de l’initiative Covax de « fournir suffisamment de doses pour au moins 20 % de la population des pays » qui adhèrent à cette initiative.

Pour le membre du gouvernement, « quand on fait le calcul et on le ramène au niveau du Togo, nous serons autour de 3 millions de personnes qui seront ciblées. Ces 3 millions représentent 30 ou 35 % de la population togolaise. Donc quand nous prenions les 20% que va couvrir l’initiative Covax, il reviendra maintenant à l’Etat de payer les 40% restant. Parce que pour éliminer une maladie telle que la covid-19, il faut au moins immuniser 60% de la population ». Les bénéficiaires selon les indications auront l’âge compris entre 22 et 64 ans.

Que retenir du mécanisme COVAX ?
Il s’agit indique-t-on d’un axe de travail vaccins du dispositif pour accélérer l’accès aux outils de lutte contre la COVID-19. « Le dispositif pour accélérer l’accès aux outils de lutte contre la COVID-19 (Accélérateur ACT) est une nouvelle collaboration mondiale novatrice visant à accélérer la mise au point et la production de produits de diagnostic, de traitements et de vaccins contre la COVID-19 et à en assurer un accès équitable. Le COVAX est co-dirigé par l’Alliance Gavi, la Coalition pour les innovations en matière de préparation aux épidémies (CEPI) et l’OMS. Son objectif est d’accélérer la mise au point et la fabrication de vaccins contre la COVID-19 et d’en assurer un accès juste et équitable, à l’échelle mondiale ».

Ce mécanisme propose donc de « fournir suffisamment de doses pour au moins 20 % de la population des pays », « gérer activement un éventail diversifié de vaccins », « distribuer les vaccins dès qu’ils sont disponibles », « mettre fin à la phase aiguë de la pandémie », et de « relancer les économies ».

Avons-nous besoin impérativement du COVAX ?
C’est la question que pourront se poser certains. Eh bien oui, dans la mesure où « la mise au point d’un vaccin contre la COVID-19 constitue le défi le plus urgent de notre temps, et nous n’y parviendrons qu’en unissant nos efforts ». Et pour les acteurs au premier plan qui sont d’avis avec cette initiative, « la pandémie mondiale a déjà causé des centaines de milliers de décès et perturbé la vie de milliards de personnes. Outre une réduction du nombre tragique de décès et une maîtrise de la pandémie, l’introduction d’un vaccin permettra également d’éviter des pertes s’élevant à 375 milliards de dollars US dans l’économie mondiale, chaque mois. L’accès mondial et équitable à un vaccin, qui protègera en particulier les agents de santé et les personnes qui encourent le plus grand risque de contracter la maladie, constitue l’unique moyen d’atténuer l’impact de la pandémie en santé publique et au niveau économique ». Ce sont là des raisons évidentes qui justifient une adhésion à une telle initiative pour sauver des vies et porter un coup sérieux à cette pandémie.

Au Togo, pour information, à la date du 02 Mars 2021, d’après le site gouvernement dédié à la lutte contre la propagation de la Covid-19, on compte 7.086 cas confirmés, 1.189 cas actifs, 5.812 personnes guéries et 85 décès pour un total de 238.566 tests de laboratoire effectués depuis que le pays est touché par la pandémie de Coronavirus il y a un an.

T228