Infos Togo Mise en oeuvre du programme réparation

2 milliards de F cfa pour indemniser et réparer les préjudices de 2475 victimes des violences sociopolitiques de 2005

Publié le mercredi 6 décembre 2017, par Gabinho

Enfin le démarrage des indemnisations et réparation des préjudices subies par les victimes des violences sociopolitiques de 2005. Au cours d’une rencontre avec la presse et en présence des différentes composantes de la population togolaise et surtout des acteurs impliqués, le HCRRUN (Haut Commissariat pour la Réconciliation et le Renforcement de l’Unité Nationale) a donné le coup d’envoi du programme de réparation des victimes recensées préalablement par la CVJR (Commission Vérité, Justice et Réconciliation).

Des explications données par la présidente du HCRRUN, Awa Nana Daboya, appuyée par ses deux rapporteurs, Evalo Wiyao et Claudine Kpondzo-Ahianyo, sont concernés par cette première phase qui porte sur la réadaptation par une prise en charge médico-psychologique des victimes vulnérables de 2005 et leur indemnisation (compensation financière), des personnes qui, individuellement ou collectivement ont subi un préjudice direct ou indirect et préalablement enregistrées comme telles par la CVJR.

Ainsi, pour cette première phase (victimes des violences de 2005), il est question de dépenser l’enveloppe de 2 milliards de F cfa allouée au HCRRUN, pour assister 2475 des 5279 victimes recensées qui auront droit à des indemnisations, 137 victimes auxquelles doivent s’ajouter 34 autres, à une prise en charge médico-psychologique, assurée par un collège de médecins de Aimes Afrique.

A entendre la présidente du HCRRUN, deux autres étapes devront suivre et prendront en compte les victimes de violences sociopolitiques de 1990-2004 puis celles de 1958-1989.

Outre Lomé, où une des salles du Centre des Conférences jouxtant l’hôtel 2 Février est réquisitionnée pour des prises en charge médicales et psychologiques, les deux autres pôles retenues pour ces opérations sont Atakpamé et Kara.

T228